AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 so i called up the Captain, 'please bring me my wine'

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: so i called up the Captain, 'please bring me my wine'   Jeu 22 Avr - 11:27

EVERYBODY SEES ME.



- Emíl -


• Everything's too easy.

Prénom(s) et surnom(s) : Emíl.
Nom de famille : Vilbergson.
Date de naissance et âge : 13 avril 1988, 22 ans.
Occupation : Projectionniste au Borgabio, Emíl est un être imbuvable qui passe des heures à réparer des bandes entre deux cours à l'université.
Groupe : Young Blood.

• Standing in the lightfield.


« Un instant, mon vieux. » Intervint Emil, adossé à la vielle voiture de sa mère, qui en plus d’être cabossée était d’un vert olive atroce. Il comptait tranquillement les billets verts lorsque Clyde fit un saut léger pour prendre place dans l’habitacle de la décapotable. En plus de poser son gros cul dans sa voiture, il puait le tacos. Il allait dégueulasser la voiture de sa mère ce petit con. Ni une ni deux, Emil fit le tour de la voiture, se posa devant Clyde, et ouvrit brusquement la portière. Ah, c’était bien sa veine, Clyde était défoncé. Clairement, tout signe de révérence, ou toutes insultes verbales ou encore démonstrations physiques n’aillaient pas le faire bouger. Bon, bien. Emil lui fit un signe de salutation militaire, puis, légèrement énervé parce qu’il allait devoir recompter ses billets refit le tour de la voiture. En soit, il ne détestait pas avoir des billets verts dans sa main, évidemment, mais s’il y avait bien quelque chose qu’il détestait, c’était perdre son temps. Et dieu seul sait combien Clyde lui en faisait perdre en ce moment. Quelques secondes passèrent, puis Emil fit glisser sa carcasse sur les sièges marron rebondies de la voiture. Claquant la portière, le doigt sur le lecteur CD, Clyde fit signe de vie. « T’en veux ? J’en ai roulé exprès pour toi, mon petit Emil. » Oh oh. « Trop gentil, Clyde. Dis toi que c’est ma commission, ducon. » « Hé, c’est que tu deviendrais vulgaire, mon petit ! »
Ca serait mentir que de dire qu’il n’avait pas pensé dix fois avant même d’avoir démarré que Clyde n’était qu’un abruti incapable d’autre chose que de se défoncer. D’ailleurs, Emil ne savait vraiment pas comment Clyde avait atterri dans sa voiture, dans sa rue, dans son quartier. Ce dernier avait été exclu du lycée depuis au moins deux bon mois, et il faut dire qu'Emil l’avait jamais vraiment aimé, tout simplement parce qu’il ne servait strictement à rien. Incapable de tenir une discussion. Au début, Emil avait mis ça sur le compte de la défonce, puis s’était bien rendu compte que s’il ne disait rien, c’est parce qu’il n’avait rien à dire. Aussi, c’était une raison pour laquelle Emil n’avait pas fait tout un cinéma pour le virer de la voiture. Un coéquipier muet bien équipé, ça c’était le pied. Presque mieux que la solitude à ses côtés pour découvrir l’aube.
Au volant, Emil était un peu un as. Il avait fait quelques courses dans sa ville, notamment parce qu’il n’y avait rien de mieux à faire, parce que le seul cinéma accueillait trois ridicules films qui, en plus de ça, restaient les même pendant des mois et des mois. Le problème était qu’il n’avait pas de voiture, du moins qui lui appartienne vraiment, qu’il puisse cajoler comme une extension de lui-même. C’était fichtrement embêtant. Prenez la fois où il est rentré avec une légère rayure à cause d’un imbécile mauvais perdant. Il a dut expliquer à son père qu’une vieille dame avait glissé et, avec une espèce de crochet, s’était retenu à sa voiture. Évidemment il n’avait pas eu le cœur de porter plainte contre une vieille femme en décrépitude, qui aurait pu… Enfin, il avait bon espoir de bientôt réunir assez d’argent, et de pouvoir acheter son propre engin. Avant ça, il devait faire une course un peu plus loin que d’habitude, traverser la ville, le point de départ était sur le pont, à l’aube.

Crimson and Clover, over and over. Chantonnaient-ils tout en tirant sur leur joint. L’aube allait bientôt se lever, Clyde n’avait toujours pas demandé ce qu’ils pouvaient bien foutre ici, et Emil trouvait son indifférence agréable. Chose rare notez le, mais quoi de plus charmant qu’une personne qui ne s’intéresse pas à sa destination. Les voitures concurrentes arrivaient une par une, et bientôt ils furent une dizaine. Emil s’apprêtait à participer à sa plus grande course. 1000$ étaient en jeu, et bon sang, il en salivait déjà d’avance. Il tira une dernière fois, puis le balança par terre dans un accès d’adrénaline. Il dit à Clyde de se mettre en place, et que s’il osait faire un truc stupide dans les minutes qui allaient suivre, il donnait pas chère de la virginité de sa sœur. 3... 2... 1... Suivit de plusieurs grincements de pneus, Emil demeura muet, indifférent au bruit des mouettes, des klaxons. Son pied était irrésistiblement attiré par la pédale de l’accélérateur, qui pouvait-il ?

« Nom de dieu, tu vas nous tuer ! » Beugla Clyde qui, tant bien que mal, essayait de desserrer les mains d'Emil du volant. « Je sais » dit-il.

• We've got a city to love.

Que pensez-vous de la ville, dans sa globalité, et de ses habitants?
Cette question n’a pas grand intérêt. Si je détestais cette ville, mon vieux, je serais entrain de remuer terre et mer pour trouver de quoi me tirer or il faut noter que réparer des films, les faire passer, c’est pas vraiment ça. Si, à l’inverse, j’adorais cette ville, crois-tu vraiment que j’aurais ce ton de blasé en te parlant et que je penserais en cet exact moment combien de temps je mettrais pour réparer ce foutu film, que mon patron a encore abimé en mangeant des flageolais, si oui ou non j’aurais le temps de passer au vidéo club ? Non j’aurais pas le temps, t’as raison.
Que préférez-vous faire dans la vie?
Je dirais regarder un bon tarantino, donc pas Sang Froid parce que le gus a fait une grosse erreur entant que producteur, un paquet de clope à proximité. Le film terminé, s’il y a du soleil et que j’ai pas encore paumé mes ray ban, je pense que j’ai la possibilité de passer un bon moment dans mon existence.
Que peut-on trouver si l'on fouille dans vos affaires personnelles?
Pas grand chose de très personnel pour le coup. Des clopes, des bouquins, des DVD, et toute la panoplie du type en recherche d'aventure un tant soi peu pédant je crois bien.
Si je vous dis bison et escargot, vous choisissez quoi, exactement?
J’ai passé l’âge des courses d’escargots, mes enfants.
Votre job vous satisfait-il pleinement?
Pour le moment, oui. Cependant je ne compte pas rester coincé dans une salle à entendre des adolescents en rut singer des orgasmes.
Quels défauts de la nature humaine vous insupportent?
A première vue je pense que c’est le manque de sincérité constant de l’humain. Je n’ai aucun problème à fantasmer sa vie et à parler en conséquence, mais se mentir soi-même ça me pose un problème. Je veux dire par là : à quoi bon discuter avec une personne qui ne pense rien, mais vraiment rien, de ce qu’elle dit ? Certains voit ça comme un moyen de se protéger ou je ne sais quelle autre connerie mais franchement j’ai des doutes.
Quelles qualités principales pensez-vous posséder?
Que dire ? Je suis un type franc, pas trop casse-tête je pense. Mais bon, je vous dis ça, c’est que mon humble avis en même temps. Je pense aussi être quelqu’un qui sait accepter les gens comme ils sont, j’ai pas ce débile espoir de rendre une personne meilleure. J’ai toujours trouvé ça pitoyable : vouloir changer quelqu’un car on n’a pas de but et qu’il en faut bien un.
Quel est votre plat favori?
Tant que c’est bien fait, j’aime tout. Sauf les carottes, pour être tout à fait sincère.
Quel genre d'émission regardez-vous à la télévision?
L’autre soir je regardais un documentaire sur Lolo Ferrari avec une copine mais j’espère réellement que ça ne reflète pas ce que je regarde d’habitude. J’aime bien regarder les vieux téléfilms qui repassent tous les noël avec mon vieux bonnet gris. Je ne sais pas pourquoi, je me sens supérieur avec.
Quel est votre animal préféré, pourquoi?
Alors là, c’est la question qu’on pose à tous les enfants mais je vous avoue que j’ai jamais vraiment su y répondre. Je pourrais vous dire que je suis en adoration sur un chien comme sur une tortue des mers géante.

• It was nice, but its time to say bye.

Prénom et pseudo : Supertramp.
Âge : 17 ans.
Avatar : Nick Hinman.
Quelque chose à ajouter : ben pas vraiment non.
Code : Jean-Jacques


Dernière édition par Emíl le Jeu 22 Avr - 22:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jón
Louis-Ferdinand, tu pues.
avatar

Messages : 228
Inscrit(e) le : 05/04/2010
Age : 27
Crédits : Sterling
Pseudo/Prénom : BRAINS

VOS PAPIERS
Occupation: Tatoueur, Musicien.
Adresse: 12A Impasse Epli.
Affinités:

MessageSujet: Re: so i called up the Captain, 'please bring me my wine'   Jeu 22 Avr - 14:02

kikoo mon petit loup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukka
Marie-Corinne toi-même.
avatar

Messages : 296
Inscrit(e) le : 28/03/2010
Pseudo/Prénom : Mariko

VOS PAPIERS
Occupation: étudiante en anglais et caissière au Bonus
Adresse: N°32, Avenue Monnasey.
Affinités:

MessageSujet: Re: so i called up the Captain, 'please bring me my wine'   Jeu 22 Avr - 19:51

Projectionniste et fan de tarantino, je ne peux qu'aimer, si ce n'est plus!
(j'allais insérer ici un smiley mais je m'y refuse, jon verra lequel, je l'espère.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jón
Louis-Ferdinand, tu pues.
avatar

Messages : 228
Inscrit(e) le : 05/04/2010
Age : 27
Crédits : Sterling
Pseudo/Prénom : BRAINS

VOS PAPIERS
Occupation: Tatoueur, Musicien.
Adresse: 12A Impasse Epli.
Affinités:

MessageSujet: Re: so i called up the Captain, 'please bring me my wine'   Jeu 22 Avr - 22:26

c'était à chier je m'en doutais d'avance, des fautes d'orthographe partout, aucune imagination, une syntaxe pourrie, je te valide.


Citation :
Il dit à Clyde de se mettre en place, et que s’il osait faire un truc stupide dans les minutes qui allaient suivre, il donnait pas chère de la virginité de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: so i called up the Captain, 'please bring me my wine'   

Revenir en haut Aller en bas
 
so i called up the Captain, 'please bring me my wine'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Fluo (captain fluo)
» Mike Marshall ( Captain Oliver)
» Le Captain Swan
» Le Captain Swan
» A963 STERN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This town works backwards :: NOUS NE SOMMES PAS DES CHANGEURS DE MONDE :: Réception :: Abandonnées-
Sauter vers: