AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 • she will be loved {Lukka

Aller en bas 
AuteurMessage
Aron
Léonie-Chantal, elle te meeerde.
avatar

Messages : 86
Inscrit(e) le : 20/04/2010
Age : 24
Crédits : Ashes Dust
Pseudo/Prénom : Raine

VOS PAPIERS
Occupation: Etudiant en lettres
Adresse:
Affinités:

MessageSujet: • she will be loved {Lukka   Sam 24 Avr - 14:22


(c) boundary



Dingue, dingue, dingue. Aron avait une pause entre deux cours et si au départ, il comptait rester à l'université ou rentrer chez lui à la rigueur, il avait vite du oublier ses projets. En effet alors qu'il pensait avoir des heures de tranquillité après une matinée on ne peut plus normale, Aron avait reçu au moment de la sortie des cours, un message de sa meilleure amie Lukka. Elle lui demandait de le rejoindre dans un bar ... en pleine journée en prétextant vouloir lui parler. Un bar ? Drôle d'endroit pour parler, surtout en pleine journée, se dit-il. Mais c'était Lukka et il ne pouvait pas grand chose face à ça. Aron n'avait pas hésité non, le mot exact était plutôt intrigué par ce qu'elle pouvait bien avoir à lui dire. Surtout dans un bar alors qu'elle savait bien qu'il n'aimait pas ce genre énormément ce genre d'endroit.

Donc, alors que la pause commençait pour ses camarades et lui même, le jeune homme fut obligé de quitter ses camarades en question pour se diriger vers sa voiture. Il n'était pas assez patient pour y aller à pied et en prenant le véhicule, cela lui fera gagner du temps. En voiture, Aron se dit qu'il aurait pu refuser, ce bar était suffisamment glauque pour que Lukka l'adore et comme ils avaient des goûts diamétralement opposé, vous devinez ce que pensait le jeune homme du bar en question. Mais il fallait se rendre à l'évidence, il n'avait pas hésité, comme d'habitude lorsque ça concernait Lukka.

Aron gara sa Volvo noir sur le bas côté, serra le frein à main et sortit. Il espérait qu'elle soit déjà arrivée, sinon ... En entrant dans le bar, la clochette désagréable se fit entendre, rendant l'arrivée du jeune homme dans l'établissement très discrète. Quelques regards se tournèrent vers lui mais Aron préféra ignorer les ivrognes journaliers qui prenaient déjà des verres en début de journée. Il jeta quelques regards froids, comme à son habitude tout en cherchant des yeux une tête brune qu'il connaissait bien. Le brun finit par trouver Lukka, assise à une table au fond de la salle. A grand pas, Aron alla la rejoindre et s'assit en face de la demoiselle.

ARON ▬ Bien, puisque je suis là, dis moi tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukka
Marie-Corinne toi-même.
avatar

Messages : 296
Inscrit(e) le : 28/03/2010
Pseudo/Prénom : Mariko

VOS PAPIERS
Occupation: étudiante en anglais et caissière au Bonus
Adresse: N°32, Avenue Monnasey.
Affinités:

MessageSujet: Re: • she will be loved {Lukka   Mar 27 Avr - 19:54

    Une odeur de poisson pourri flottait dans la ville. On n'avait aucun mal à imaginer le spectacle matinal qui s'était joué sur le port. Des tonnes et des tonnes de produits de la mer amassés, offrant à tous les habitants leurs douces effluves. Un instant, j'avais rôdé le long des bateaux, mais m'étais rapidement rendue à l'évidence, mes narines ne survivraient pas plus longtemps. Je flânais dans la ville, évitant les cours et l'université comme la peste. Tout, sauf ça. J'avais suivi à peine quelques classes cette année, et je n'avais pas envie de continuer. Non pas que la caisse du Bonus me plaise au point de vouloir me lancer dans la vente. Au contraire.
    Je m'ennuyais. Akureyri n'est pas une ville intéressante. Sachez-le. Je me décidai à contacter Aron. Je savais déjà quel aspect prendrait son visage à la réception de mon message. Il aurait froncé les sourcils mais n'aurait pas refusé. Ca, jamais. Aron était toujours là quand elle le lui demandait. Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi. Il déteste la musique, il déteste boire, il déteste fumer. Et moi ? Je déteste les cours, je déteste les réunions de famille et je déteste me coiffer le matin - surtout me coiffer le matin, pour tout dire.
    Et si je lui avais envoyé ce message à ce moment précis, c'était simplement car j'avais envie de l'embêter. Je voulais qu'il se demande ce qu'il se passait. Il était habitué à mes facéties, et rien ne l'aurait étonné venant de moi. Cette fois ci pourtant, je n'avais aucune motivation réelle. Peut-être voulais-je juste que son téléphone sonne en plein cours. Peut-être voulais-je juste qu'il pense à moi en recevant ce message. Je suis une vraie gamine. Je lui ai donné rendez-vous au bar, ce bar qu'il qualifie d'insalubre, mais que j'affectionne. C'est peut-être l'endroit le plus sale de la ville. Toute la journée et toute la nuit, c'est cette faune haïe de ma famille qui y défile. Faut croire que j'aime ça, moi. Je me rendis à pieds jusqu'à l'endroit mentionné, et m'installais à une table en intérieur. Un vieil ivrogne m'interpella. « Tu veux que je te paye un verre, ma belle ? » Je le gratifiai d'un sourire méprisant et ne répondit pas.
    La clochette émit un tintement, et je me retournai automatiquement vers la porte, à laquelle je faisais dos. Dans le cadre, je vis se dessiner en contre-jour la silhouette d'Aron. Je l'aurais reconnue parmi mille. Je me cachai de son regard, je voulais qu'il me cherche un peu. Finalement, il vint s'installer à mes côtés.

    « Bien, puisque je suis là, dis moi tout. » Lança-t-il à peine assis. Je ris intérieurement au vu de ses yeux, traduisant tout le dégoût qu'il nourrissait à l'encontre de cet endroit, cet endroit répugnant, sale. Je le regardai une seconde, et puis je répliquai. « Et si c'était seulement pour te voir ? » rétorquai-je, tandis que de légères fossettes se creusaient dans mes joues. J'aimais bien me moquer de lui, bien que je le soupçonnais d'être moins naïf qu'il n'aimait le faire croire. Je décidai d'orienter la conversation sur un angle plus favorable.

    « Je t'ai vu avec ce petit blond, l'autre soir.. » Dis-je, affichant cette fois un franc sourire. Je continuai. « Tu fais dans le moins de seize ans, c'est nouveau. » Déclarai-je d'un ton sans appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron
Léonie-Chantal, elle te meeerde.
avatar

Messages : 86
Inscrit(e) le : 20/04/2010
Age : 24
Crédits : Ashes Dust
Pseudo/Prénom : Raine

VOS PAPIERS
Occupation: Etudiant en lettres
Adresse:
Affinités:

MessageSujet: Re: • she will be loved {Lukka   Ven 30 Avr - 18:33

Croyez-moi quand je vous dis qu'il aurait vraiment tout fait pour éviter de se retrouver dans ce bar aussi dégueulasse que le mec du fond qui se curait le nez et les oreilles en même temps. Déjà, c'était tout de même une bonne chose qu'elle lui ait envoyé le fameux message durant la journée et non le soir car Lukka aurait été beaucoup moins sure de le voir. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Aron n'était pas de ces étudiants qui passaient leurs nuits dans les bars ou dans les clubs. Il avait autre chose à foutre de son temps et s'amusaient d'une toute une manière et qui était, soit dit en passant, bien plus amusante. Alors le fait de venir ici en pleine journée n'était pour lui qu'une façon de constater les dégâts que ce genre et ce type d'endroit pouvait faire. Les cuites, les bagarres ... Bon, il ne fallait tout de même pas exagérer, n'étant pas à ce point 'coincé', ce n'était pas la première chose à laquelle il avait pensé entrant dans le bar. Non, il avait plutôt émis un regard dégoûté en voyant cet homme, la quarantaine, habiller élégamment, marié avec trois voir quatre enfants, se bourrer la gueule à cette heure car il faisait croire à tout le monde qu'il était au travail alors qu'il était au chômage. Des lâches, que des lâches. Après cette pensée, il eut bien plus envie de sortir de cet endroit sordide, ne lui trouvant pas plus de charme et points positifs qu'avant.

Il regarda droit devant lui tout en se rappelant que les fois où il était venu ici se comptaient sur les doigts d'une main. Non ce n'était définitivement pas son truc, et pourtant, chose étrange, c'était bien là que le jeune homme se trouvait en ce moment même. Et vous savez quoi, il n'y avait que Lukka qui était capable de lui faire accomplir de telles choses. A croire qu'elle le menait par le bout du nez mais Aron le lui rendait bien. Après tout, ils se connaissaient depuis toujours. En parlant d'elle, il finit après quelques secondes, par la trouver dans un coin et ne tarda pas à la rejoindre. Plus vite il saurait ce qu'il se passait, plus vite il pourrait partir. Aron s'installa donc aux côtés de Lukka qui semblait, il connaissait ce regard par cœur, avoir quelque chose derrière la tête. A sa réponse, le jeune homme haussa un sourcil, amusé.

ARON ▬ T'es pas obligé de m'inviter dans ... ce truc de merde pour me voir tu sais.

Au même moment, celui qui devait être le patron lui jeta un regard assassin auquel Aron répondit de la même façon. Le beau brun se moquait que quelqu'un d'autre que son interlocutrice ait pu entendre ce qu'il venait de dire. Si les gens n'étaient pas contents, c'était la même chose. Quand sa meilleure amie reprit parole, il eut un bref sourire, franc avant de rétorquer.

ARON ▬ Je te rassure il était consentant, si c'est ce que tu voulais dire. Et puis si tu veux vraiment qu'on commence dans ce genre de discussion, j'ai tout un dossier.

Il s'affala un peu plus sur le dossier de sa chaise grinçante et l'observa attentivement, le sourire aux lèvres.

ARON ▬ Bon arrête de tourner autour du pot, je vais devoir retourner en cours, j'te signale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukka
Marie-Corinne toi-même.
avatar

Messages : 296
Inscrit(e) le : 28/03/2010
Pseudo/Prénom : Mariko

VOS PAPIERS
Occupation: étudiante en anglais et caissière au Bonus
Adresse: N°32, Avenue Monnasey.
Affinités:

MessageSujet: Re: • she will be loved {Lukka   Lun 3 Mai - 20:56

(j'ai presque honte de poster)

    « T'es pas obligé de m'inviter dans ... ce truc de merde pour me voir tu sais. » A ces belles paroles, j'esquissai un sourire assassin. Je n'arrivai pas à croire qu'il était dupe, pas à ce point. Il aurait dû comprendre dès l'instant où je le lui avait demandé, que je n'avais qu'une envie, l'ennuyer. Mais non, il s'était quand même pointé là, malgré ses mines dégoûtées. La naïveté avec laquelle il mordait à l'hameçon m'étonnait toujours.
    Je ne répondais pas, la réponse était trop évidente pour qu'il ne la trouve pas seule. J'attrapai ma bière, et bu quelques gorgées.

    « Je te rassure il était consentant, si c'est ce que tu voulais dire. Et puis si tu veux vraiment qu'on commence dans ce genre de discussion, j'ai tout un dossier. » s'empressa-t-il de rajouter, répondait par là à ma dernière remarque. J'haussai un sourcil interrogateur. Si ce qu'il souhaitait, c'était m'intriguer, félicitations, il avait réussi. Je n'allais pourtant pas lui demander ce qu'il savait. Mon orgueil aura un jour raison de moi, mais j'avais sûrement des choses à me reprocher. Des choses dont je ne préférais donc pas parler...
    Face à moi, mon ami continuait. Je me demandais si il avait remarqué le léger changement d'expression de mon visage. Ne le voyant pas répliquer, je déduis que non.

    « Bon arrête de tourner autour du pot, je vais devoir retourner en cours, j'te signale. » Je laissai échapper un rire, à mi-chemin entre le mépris et l'amusement. Ma réaction était probablement puérile. Comme ces gamins qui se moquent des bosseurs. C'est ce que nous étions, en quelques sortes : moi la gamine, lui le bosseur. Bosseur était peut-être un bien grand mot. En tous les cas, il l'était plus que je ne l'avais jamais été. Nous avions toujours été comme ça. Parfois, c'était même Aron qui faisait les devoirs pour moi, parce qu'il avait peur que je me fasse encore punir. « Mais je te dis, je n'ai rien à t'annoncer. Je voulais juste te voir. Est-ce dans mes habitudes de te mentir ? »

    Je sentais bien qu'il n'était pas convaincu, alors que c'était la vérité. C'était terriblement frustrant. Pour une fois que je ne lui racontais pas un joli mensonge, il ne me croyait pas. Quelle ironie, tout de même. Ca m'apprendra à inventer des bobards, me disais-je.

    « Tu ne bois rien ? Papa et maman t'ont fait promettre de ne plus toucher à l'alcool ? » D'un geste provocateur, je saisis mon verre et avalai une nouvelle rasade amère. « Remarque, je les comprend. » Ajoutai-je. « Parce que Samedi dernier, tu n'étais pas au comble de ta forme, si tu vois ce que je veux dire. »

    C'était en partie ma faute, mais je ne le mentionnai pas. J'avais entraîné Aron dans une soirée étudiante, mais nous n'y avions pas fait long feu. A onze heures révolues, j'avais dû le ramener à la maison, ivre. Je ne l'avais jamais vu comme ça, et cela m'avait beaucoup fait rire. Lui avait passé le reste de la soirée à pioncer, et moi, qui n'était pas très en forme non plus, à tenter vainement d'expliquer cet incident à la famille réunie au grand complet. Une soirée mémorable.

    J'absorbai encore un peu d'alcool, et je constatai que depuis mon arrivée, j'avais déjà ingurgité deux verres. Il était toujours temps de me calmer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • she will be loved {Lukka   

Revenir en haut Aller en bas
 
• she will be loved {Lukka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thaÿs ♦ If you would be loved : Love & be lovable
» KENAËL + If you would be loved, love and be lovable
» I hate you cause I loved you ♠ Hallulah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This town works backwards :: NOUS CONNAISSONS LA VILLE PAR COEUR :: Graeni Hatturinn Bar-
Sauter vers: