AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Je n'ai pas pu résister, est-ce un crime ? » - Franz.

Aller en bas 
AuteurMessage
Slóann
Edmond-René a le thorax touffu
avatar

Messages : 105
Inscrit(e) le : 25/04/2010
Pseudo/Prénom : Kaomyllah

VOS PAPIERS
Occupation: Garagiste, pêcheur, mannequin
Adresse: Impasse Epli ; 17 - B
Affinités:

MessageSujet: « Je n'ai pas pu résister, est-ce un crime ? » - Franz.   Lun 26 Avr - 22:43

    FRANZ


Son portable vibrait à nouveau. Excédé, le jeune homme s’essuya les mains pleines de cambouis sur le torchon coincé dans la poche arrière de son vieux jean sale, & saisit l’appareil tout illuminé. Encore un message. De Ùgo. Ici, tout le monde savait qui était Slóann, au moins de réputation. & si elle n’était pas la meilleure, elle avait ses avantages. Lorsqu’on avait un souci dans un domaine en particulier, on savait qu’on pouvait s’adresser à lui. Ce qui, vous vous en doutez, était le cas aujourd’hui. Ùgo tenait un cybercafé en ville, & devinez quoi ? Un virus sur l’ordinateur central paralysait les autres pc. Slóann, outre le fait d’être un toxicomane bisexuel aux tendances autodestructrices sortant de prison, est aussi une bête en informatique. Sans même prendre la peine de répondre au message, le jeune homme détacha sa ceinture d’outils, qu’il posa sur une étagère un peu plus loin. Il prit soin d’éteindre la lumière du bureau, saisit ses clés, ses clopes, & partit nonchalamment vers le centre-ville après avoir fermé le garage. Il dut s’écouler une vingtaine de minutes avant que le gringalet ne franchisse les portes du Striga, un sourire énigmatique flottant sur le coin de ses lèvres. Il y avait les habituels, quatre ou cinq mordus de jeux, mais aussi deux demoiselles assises à un même ordinateur en train de pouffer. Pitoyable. Ùgo, sur les nerfs, fit un signe rapide à Slóann pour que celui-ci s’approche plus vite & plus près. Haussant un sourcil inquisiteur, le jeune homme s’exécuta, une étrange lueur faisant étinceler ses yeux si pâles. Une fois près de Ùgo, celui-ci lui murmura discrètement.

ÙGO ▬ J’ai tout essayé. Rien à faire ! Je te jure que j’ai bataillé avant de me résoudre à t’appeler. Mais vraiment, je comprends pas, impossible ! Pour te dire, j’ai même pas réussi à identifier ce que c’était…

Slóann était à présent intrigué. Habituellement, Ùgo était un bon informaticien, autant en programmes d’attaque que de défense. Le jeune homme, sans même répondre à son ami, se dirigea vers le pc le plus proche. Il tira la chaise & s’assit, puis réactualisa l’ordinateur. Pendant plusieurs minutes, le cliquetis des touches raisonna dans la salle spacieuse & propre. Sourcils froncés, expression concentrée, penché en avant, Slóann était à présent plongé dans son travail. Il y avait une sacrée pagaille dans la centrale. En vérité, c’était le chaos. Mais rien d’irréparable, heureusement. Au bout d’un certain temps, Ùgo s’approcha du gringalet pour lui proposer à boire. Ainsi, cela faisait autant de temps qu’il était là, à caresser les lettres du clavier ? Soit. Mais il n’avait pas terminé. Le jeune homme refusa poliment d’un sourire enjoué, & se retourna vers l’écran. Il reprit sa mélodie avec les touches. Le temps passa, Slóann toujours aussi plongé dans son boulot. & enfin, il se redressa doucement. Après autant de temps passé courbé sur l’ordinateur, il se sentait toujours ankylosé, comme rouillé. Ùgo, nerveux, s’approcha de lui.

ÙGO ▬ Alors ?

Lorsque Slóann voulut répondre, sa voix se bloqua dans sa gorge & les mots moururent sur ses lèvres. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé. Longtemps qu’il n’avait pas entendu le son de sa propre voix. Elle lui parut étrange lorsque, enfin, après s’être raclé la gorge, elle se décida à franchir sa bouche. Douce, rocailleuse.

SLÓANN ▬ Alors, c’est bien, tu prends bien soin de tes pc Ùg’. C’était rien hein, juste un p’tit malin assez débrouillard qui a contaminé la centrale avec des spywairs d’origine C. Ton antivirus a hurlé parce qu’il les a détecté, mais pas neutralisé. Il a lancé le code rouge, mais au final, tout est indemne là-dedans.
ÙGO ▬ Ouf ! Mon Dieu, j'ai eu la frousse merde ! C'est mon gagne-pain auquel ils s'en prennent là.
SLÓANN ▬ T'inquiètes, tout est en ordre, c'est okay.
ÙGO ▬ Tant mieux tant mieux ! Je peux t'offrir quelque chose pour te remercier ? A boire non ?
SLÓANN ▬ Non non c'est bon, c'était cool. Ca faisait longtemps que j'avais pas trifouillé un ordinateur. Ca m'a fait plaisir !
ÙGO ▬ Bon bon, c'est comme tu veux. A la prochaine alors ?
SLÓANN ▬ C'est ça, à la prochaine. Prends soin de toi Ùg’ !
ÙGO ▬ Toi aussi Slóann, toi aussi…

Ùgo afficha un sourire étrange, comme contraint, dépité. Slóann, qui avait l’habitude qu’on le prenne en pitié, garda son habituel sourire amusé. Pourtant au fond de ses prunelles d’ébène, l’éclat avait changé, s’était assombri. Le jeune homme sortit du cybercafé, & se passa une main dans son épaisse tignasse brune, ébouriffant un peu plus sa chevelure déjà bien en bataille. C’était la fin de l’après-midi, déjà. Réfléchissant, le gringalet décida qu’il ne retournerait pas au garage. Il jeta un regard sur sa tenue générale, & esquissa une moue boudeuse. Il portait un vieux jean troué, abîmé & plus tout propre, tâché d’huile. Son t-shirt noir, des plus simples, pouvait encore passer, même si un peu froissé. En gros, il avait une apparence négligée, mais ça allait. En plus, avec sa gueule d’ange toute couverte de cambouis, & ses mains aux ongles sales… Oué bon, c’est pas l’pied. Le jeune homme lâcha un petit soupir de mec blasé, & enfonça ses mains dans ses poches, avant de commencer à marcher d’un air rêveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Je n'ai pas pu résister, est-ce un crime ? » - Franz.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sister's keeper
» ballon
» cherche trucs pour résister aux rhumes et à la fatigue
» Flash Mob La Traviata.....
» joyeux anniversaire à ma soeur Jacotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This town works backwards :: NOUS CONNAISSONS LA VILLE PAR COEUR :: Striga Cybercafé-
Sauter vers: